Enzo
Signification:

Enzo signifie maître de maison en germanique.

Enzo est un prénom italien. A l'origine dérivation de Heinz, et donc diminutif de Henri (en italien Enrico), il est toutefois utilisé de nos jours (et depuis deux siècles au moins) en tant qu'abréviation de prénoms tels Lorenzo, Vincenzo, Innocenzo.

Fréquence:

Ce prénom est porté par environ 78 000 personnes en France. il figure dans le top 50 français aujourd'hui. Depuis 1900, 64949 enfants ont été prénommés Enzo dont 64887 depuis 1950. Le maximum a été atteint en 2005 avec 8844 naissances.

Fête:

Le 13 juillet.

Caractérologie:

Equilibre, influence, sens des responsabilités, famille, exigence.

Vous êtes avant tout un individu profondément sensible et émotif, en qui tout retentit et se marque en profondeur. Cette grande sensibilité explique vos réticences et votre susceptibilité.

Vous sentant vulnérable, vous mobilisez constamment vos énergies à prendre des précautions. Car si vous vous laissiez aller à la sensibilité, on pourrait ne faire de vous qu'une bouchée ! Si vous éprouvez le besoin de vous protéger en ne vous embarquant pas dans n'importe quelle aventure, vous estimez ne faire preuve que d'une prudence parfaitement légitime.

Vous ne pouvez vous empêcher de réagir d'une façon très émotionnelle à votre environnement. Vos sentiments, vos sensations joueront toujours un rôle important dans votre vie. Mais c'est à vous de les canaliser, comme par exemple de ne les laisser s'exprimer qu'au bon moment. Dans ces conditions, la permanence de vos émotions peut faire votre force ; mais elle peut aussi, bien évidemment, être pour vous un handicap.

Profondément rattaché à l'enfance, vous avez plus qu'un autre du mal à accepter de couper le cordon ombilical et à passer au monde des adultes. Votre inconscient est tout entier relié à la petite enfance. Votre regret d'un passé à jamais disparu est compensé par une vie imaginative intense à travers laquelle vous tentez de retrouver sensations ou émotions lointaines, ou de vous construire un monde qui ressemblerait au paradis perdu.

Vous êtes incapable de méchanceté. Loué ou calomnié, caressé ou battu, votre réaction est presque toujours ce sourire que d'aucuns pourraient parfois qualifier de stupide. Ne faisant jamais de mal même à une mouche, il vous est impossible de croire qu'il existe des gens sans scrupules qui peuvent vous nuire en trouvant en vous une victime presque consentante.

Vous détestez le mensonge, la duplicité, et tenez à votre réputation d'intégrité et de sincérité comme à la prunelle de vos yeux. Votre tolérance est légendaire. Mais vous devriez vous méfier de votre naïveté et de votre crédulité excessives. En effet, vous êtes très enclin à prendre pour argent comptant tout ce qu'on vous raconte, vous exposant ainsi à bien des déboires et déceptions.

Toute votre vie, vous cherchez à éviter ou à désamorcer les situations de tension ou de conflit. Vous fuyez querelles et disputes comme la peste. Vous accepteriez volontiers de perdre la face ou de l'argent plutôt que de déplaire aux autres. 

Autre:

- Enzo doit tout ou partie de sa gloire au cinéaste Luc Besson : c’est en 1988 que Le Grand Bleu fait sensation au cinéma et qu’Enzo, l’un de ses héros, séduit le public. Un an plus tard, cette forme italienne d’Henri s'envole si vite qu'elle atteint le sommet du classement français en 2004. Malgré son reflux, Enzo reste bien placé dans le palmarès.

- Fils naturel de l’empereur germanique Frederic II, Enzo devint roi de Sardaigne en 1242. Aux côtés de son père, il combattit le pape et les Génois à la Meloria. Après avoir conquis la plus grande partie du Milanais, il fut vaincu et capturé. Prisonnier, il fut assigné à résidence dans un palais bolonais où il établit une cour somptueuse jusqu’à sa mort, en 1272.

Et aussi:

- Le Palais du roi Enzo (Palazzo re Enzo en Italien) est un palais de Bologne du XIIIe siècle, en Italie du Nord. Il tire son nom de Enzo de Sardaigne,(fils de Frédéric II), qui y a été emprisonné de 1249 jusqu'à sa mort en 1272.



Le palais a été construit en 1245 en complément du Palazzo del Podestà, qui s'était révélé insuffisant pour les exigences de la Commune de Bologne. Il a été initialement connu sous le nom de Palatium Novum (« Nouveau palais »). Peu après son achèvement, Enzo fut capturé par les Guelfes lors de la bataille de Fossalta, et a été transféré ici après un court séjour à Anzola dell'Emilia . Enzio aurait été laissé libre dans le palais de jour, mais la nuit il aurait été emprisonné dans une cage suspendue au plafond. Il a été également autorisé à rencontrer des femmes. Selon une légende, un fruit de l'une de ces rencontres aurait été un Bentivoglio (« je te veux du bien »), qui serait l'ancêtre des princes Bentivoglio de Bologne. En 1386 Antonio di Vincenzo acheva la Sala dei Trecento (« Salle des Trois-Cent »), qui allait devenir la salle des archives de la ville . Le dernier étage a été rénové en grande partie en 1771 par Giovanni Giacomo Dotti. L'apparence actuelle en style gothique date de la restauration de 1905 par Alfonso Rubbiani. Sur la droite du palais se trouve la porte d'accès à la chapelle de Santa Maria dei Carcerati, où se rendaient les condamnés à mort. Au premier étage on trouvait le Carroccio et les machines de guerre, les bureaux du préteur et la chapelle occupaient l'étage du milieu et les archives notariales le reste.

 
 
Personnalité: 

                          Sociologue

- Enzo Faletto (Santiago de Chile, 1935 - 2003) était un sociologue du Chili.



Sa publication la plus importante est Dépendance et développement en Amérique latine, qu'il publia en 1969 avec l'ancien président du Brésil, le sociologue Fernando Henrique Cardoso. Professeur titulaire de l'Universidad de Chile, il a étudié en histoire. Plus tard, il se spécialisa en sociologie lors d'études à la Faculté latinoaméricaine de sciences sociales (FLACSO - Facultad Latinoamericana de Ciencias Sociales). Entre 1967 et 1972 il donnera des cours en sociologie et en journalisme à l'Universidad de Chile. À partir de 1973 il travaillera à la CEPAL (Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes) où il sera chargé de recherches. Il maintint ses liens avec la FLACSO, et retournera en 1990 à l'enseignement à l'Universidad de Chile où il sera actif jusqu'à ses derniers jours.

                           Sportif

- Enzo Tsonga (né le 19 juin 1990 au Mans, Sarthe) est un joueur français de basket-ball, mesurant 1,95 m, évoluant depuis janvier 2008 au club du Mans (Pro A). C'est l'un des grands espoirs du basket français. Enzo Tsonga est le frère du joueur de tennis Jo-Wilfried Tsonga. Il a été sélectionné dans l'équipe de France des moins de 16 ans et a participé au Championnat d'Europe des 16 ans et moins en 2006, organisé à Jaén (Espagne). En juillet 2009, le club du Mans, laisse Enzo Tsonga partir pour étudier et jouer aux États-Unis pendant trois saisons, avant de revenir jouer au MSB.



- Enzo Francescoli est un ancien footballeur uruguayen né le 12 novembre 1961 à Montevideo surnommé « Le Prince ».



Francescoli a joué plus de quinze ans avec l'équipe d'Uruguay entre 1982 et 1997, il a participé aux Coupes du monde 1986 et 1990. Il a joué à River Plate en Argentine avant d'arriver en France sous les couleurs du Racing club de Paris puis de l'Olympique de Marseille où il fut d'ailleurs l'idole d'un certain Zinedine Zidane dont le premier fils porte le nom de Enzo. Il continua sa carrière à Cagliari puis au Torino avant de la clore à River Plate. Il dirige aujourd'hui une chaîne de télévision hispanique à Miami dans l'État de Floride aux États-Unis.

- Enzo Bearzot, né le 26 septembre 1927 à Aiello del Friuli, dans la province d'Udine, au Frioul-Vénétie julienne) est un ancien footballeur et entraîneur de football italien. Il est célèbre pour avoir conduit l'Équipe d'Italie à la victoire dans la coupe du monde de football 1982.



Après une carrière de joueur (arrière central), notamment à l'Inter Milan, Catania et au Torino, et une sélection en Équipe d'Italie, Bearzot débute sa carrière d'entraîneur en 1964 en tant qu'adjoint de Nereo Rocco et de Giovan Battista Fabbri au Torino. Il devient ensuite entraîneur de l'AC Prato en Série C puis rejoint la Fédération italienne où il entraîne les moins de 23 ans avant de devenir l'adjoint des sélectionneurs Ferruccio Valcareggi (lors du Mondial 74) et Fulvio Bernardini.Après avoir partagé le poste avec Bernardini entre 1975 et 1977, il devient sélectionneur unique (commissario tecnico en italien) en 1977. Sous sa direction, l'Équipe d'Italie réalise une très bonne coupe du monde 1978 (quatrième) mais un Euro 1980 plus décevant (quatrième à domicile). Très critiqué, tout comme son équipe, à l'approche de la coupe du monde 1982, il impose à ses joueurs le silenzio stampa (l'interdiction de parler à la presse). Les critiques redoublent à l'issue du premier tour où l'Italie n'a pu faire que trois matches nuls contre la Pologne, le Pérou et le Cameroun. Mais les azzuri remportent le titre à la surprise générale en enchaînant les performances de haut niveau contre l'Argentine (2-1), le Brésil (3-2), la Pologne (2-0) et l'Allemagne de l'Ouest en finale (3-1). Bearzot restera l'entraîneur de la squadra azzurra jusqu'en 1986. L'équipe d'Italie, qui ne s'est pas qualifiée pour le Championnat d'Europe 1984, est éliminée en huitièmes de finale du Mundial 1986 par la France 2-0. Après onze années à la tête de la sélection, Bearzot cède sa place à Azeglio Vicini.

- Enzo Menegotti (né le 13 juin 1925 à Vérone et mort le 24 février 1999 à Bolzano) était un footballeur italien des années 1940 et 1950. En tant que milieu de terrain, Enzo Menegotti fut international italien à deux reprises (1955) pour aucun but. Il commença sa carrière à Modène FC en 1945 et fit son premier match professionnel, le 8 décembre 1946, contre l'AS Rome, qui se solda par un 0-0. Il termina deuxième de Serie A en 1951. Puis il signa une saison au Milan AC, sans remporter aucun titre. Ensuite il signa à l'Udinese Calcio pendant quatre saisons, terminant deuxième de Serie A en 1955 et remporta la Serie B en 1956. (NB : Bien qu'ayant terminé deuxième de Serie A en 1955, l'Udinese Calcio est relégué en Serie B à cause d'affaires de paris sportifs.) Il termina sa carrière à l'AS Rome, sans rien remporter.

- Enzo Hector Trossero est un ancien footballeur argentin (milieu de terrain) reconverti dans une carrière d'entraineur. Il est né le 23 mai 1953 à Esmeralda en Argentine. Au long de ses 16 années de carrière professionnelle, il a joué plus de 308 rencontres de championnat national et a inscrit plus de 55 buts dans trois pays différents.



- Enzo Maresca est un footballeur italien né le 10 février 1980 à Pontecagnano Faiano (Salerne), Italie. Il évolue au poste de milieu de terrain.

- Enzo Anselmo Ferrari, né le 18 février 1898 et mort le 14 août 1988, était un pilote automobile et un industriel italien, originaire de Modène. Fondateur en 1929 de la Scuderia Ferrari, qui allait devenir une pionnière puis un pilier du championnat du monde de Formule 1, il crée en 1947 la firme Ferrari Automobili, qui conçoit, fabrique et commercialise des voitures de sport de très haut-de-gamme. Surnommé « Il Commendatore », Enzo Ferrari consacre sa vie à son entreprise, devenant une figure incontournable du milieu du sport automobile.



Enzo Ferrari devient pilote de course après la Première guerre pour différentes écurie dont Alfa-Romeo
La véritable écurie Ferrari naîtra après la Deuxième guerre car il avait vendu à Alfa-Romeo en 1938
La première voiture véritablement Ferrari sera réalisée 1946, avec la Ferrari 166, première voiture portant le célèbre emblème du cheval noir cabré sur fond jaune, qui désormais s’affichera sur chaque véhicule sorti de ses ateliers.
La première victoire de Ferrari a eu lieu dès le 25 mai 1947, sur le circuit de Rome, avec comme vainqueur le pilote Cortese, au volant d’une Ferrari 125 S. C’est le début de la gloire pour Enzo Ferrari.

- Enzo Maiorca est un plongeur italien (né à Syracuse en Sicile le 21 juin 1931).



Personnage de légende dans le monde de la plongée sous-marine, il est le premier homme à franchir en apnée la barre des 50 mètres, battant régulièrement ses records au cours des années 1960. Sa rivalité avec le français Jacques Mayol, entraînera les deux hommes à pousser toujours plus loin les limites de leur sport. Elle inspirera le réalisateur français Luc Besson pour son film Le Grand Bleu, où son personnage est interprété par Jean Reno, sous le nom d’Enzo Molinari. Enzo Maiorca ne fut jamais contacté par le réalisateur avant le début du tournage du film. C'est un journaliste italien qui lui apprend la sortie du film en France. L'apnéiste n'apprécia pas le film, et entama une cause pour diffamation contre Besson, en bloquant la diffusion du film en Italie pendant une dizaine d'années. Le film put être distribué dans une version abrégée ; parmi les scènes coupées, on trouve celle où Enzo Molinari se fait payer pour sauver la vie d'un homme qui est en train de se noyer, la représentation dégradante de la Mama d'Enzo, et la caricature d'Enzo en mangeur de pasta. Enzo Maiorca était visiteur médical. Ce sportif de haut niveau a intéressé les médecins français et italiens durant plus de trente ans, jusqu'à la découverte du phénomène de passage du plasma dans les alvéoles pulmonaires dans le milieu des années 90. Auteur de plusieurs livres, dont le dernier "la Mer avec un M majuscule" est sorti en France. Son ami le plongeur-caméraman Patrick Abijou réalisera son portrait avec le journaliste de Thalassa Gilles Ragris en juin 2007.

-  Enzo Sacchi (né le 6 janvier 1926 et mort le 12 juillet 1988 à Florence) est un ancien coureur cycliste italien. Spécialiste de la vitesse, il a été champion olympique de cette discipline lors des Jeux de 1952 à Helsinki, et champion du monde amateur en 1951 et 1952.



                            Ecrivain

- Enzo Cormann est un écrivain français né en 1953 à Sos (47). Il a principalement écrit des pièces de théâtre et enseigne la dramaturgie à l'ENSATT (École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre).



- Enzo Siciliano ( Rome, 27 mai 1934 - Rome, 9 juin 2006) est un écrivain et critique littéraire italien, lauréat du prix Strega en 1998 pour I bei momenti, publié par Mondadori. Ami de Pier Paolo Pasolini, d'Elsa Morante, d'Alberto Moravia, il est, pendant un demi-siècle, au centre de la vie littéraire romaine. En 1964, il interprète le rôle de Simon le Cananéen dans l’Évangile selon Mathieu de Pier Paolo Pasolini. Critique d'art, spécialiste de cinéma, journaliste et éditorialiste, il collabore à divers journaux (l'Unità, la Repubblica, l'Espresso) et dirige la revue de critique littéraire Nuovi Argomenti. De 1995 à 2000, il dirige le Gabinetto Vieusseux, de Florence, l'une des plus prestigieuses bibliothèques d'Italie. De 1996 à 1998, il est président de la RAI, la télévision publique italienne (sous le gouvernement de Romano Prodi).

                           Religieux

- Enzo Bianchi (né le 3 mars 1943 à Castel Boglione, dans la province d'Asti, au Piémont) est le fondateur et le prieur d'une communauté monastique interconfessionnelle d'hommes et de femmes, réunis pour vivre l'Évangile dans le célibat et la vie commune dans un village du nord de l'Italie (Magnano): la communauté monastique de Bose. C'est un moine laïc.



Enzo Bianchi est l'auteur de très nombreux ouvrages de théologie spirituelle et de commentaires bibliques. Outre son intérêt pour le dialogue oecuménique, Enzo Bianchi est connu pour son souci du dialogue avec les religions (principalement avec le judaïsme) et ses prises de position sur la société.

- Enzo Dieci (né le 28 janvier 1934 à Sassuolo, dans la province de Modène, en Émilie-Romagne) est un évêque italien, évêque titulaire de Maura et auxiliaire de Rome. Il a été nommé à ces deux fonctions le 7 avril1992. Enzo Dieci a été ordonné prêtre le 17 mars 1962. La consécration épiscopale de Mr Enzo Dieci par le pape Jean-Paul II a eu lieu le 26 avril 1992.

                          Journaliste

- Enzo Baldoni (8 octobre 1948 – 26 août 2004) était un journaliste italien né à Città di Castello, dans la province de Pérouse, en Ombrie.



Enzo Baldoni est enlevé à Najaf en Irak le 19 août 2004 par un groupe islamiste armé se faisant appeler l'Armée islamique en Irak. Ce groupe demande le retrait des troupes italiennes d'Irak. Devant le refus du gouvernement italien, Enzo Baldoni est assassiné le 26 août 2004. En juillet 2005, la Croix-Rouge est entrée en possession d'un fragment d'os censé provenir du corps de Baldoni. Cette hypothèse fut confirmée le mois suivant, par les tests ADN effectués en Italie. Les restes du corps d'Enzo Baldoni ont été ramenés en Italie seulement en avril 2010, environ six ans après sa disparition.

                              Politicien

- Enzo Bianco (né le 24 février 1951 à Aidone, dans la province d'Enna, Sicile) est un homme politique italien contemporain.



Avec un doctorat en droit, il devient de 1976 à 1979, secrétaire national de la fédération des jeunes du Parti républicain italien. De 1979 à 1988, il dirige la section des Affaires internationales du PRI. Membre du bureau de l'ELDR de 1984 à 1990, il est élu conseiller municipal de Catane en 1988 : il en devient le maire en 1989. En avril 1992, il devient député, il démissionne de son mandat et il participe au mouvement Alleanza Democratica. Jusqu'en 1994, il est membre du secrétariat national du PRI. En juin 1993, il redevient maire de Catane, réélu en 1997. Il se représente aux élections de 2005 pour l'Union. 

                               Réalisateur

- Enzo G. Castellari, né Enzo Girolami, est un réalisateur, scénariste, acteur, monteur et producteur italien né le 29 juillet 1938 à Rome (Italie). Il est célèbre pour avoir dirigé dans les années 1960 de nombreux westerns spaghetti tels que Je vais, je tire et je reviens, Django porte sa croix ou encore Tuez-les tous... et revenez seul!. Son film Keoma, réalisé en 1976, apparaît comme le dernier grand western spaghetti, les productions futures n'étant que des films à bas budget qui ne connaîtront qu'un très faible succès. Son style particulier présente de manière récurrente des scènes de violence explicite, des combats au pistolet, ainsi qu'une utilisation fréquente du ralenti. Il est par ailleurs réputé pour superviser toutes les étapes de la production de ses films et ainsi leur conférer une empreinte personnelle. Enzo G. Castellari parle l'italien, le français, l'anglais et l'espagnol mais ses films sont tournés en anglais et ne sont pas doublés en italien, contrairement à la plupart des westerns spaghetti.



- Enzo Barboni est un directeur de la photographie et réalisateur italien né le 10 juillet 1922 à Rome et mort le 23 mars 2002 dans la même ville.

                              Baryton / Compositeur

- Enzo Mascherini (né le 6 août 1910 à Florence et mort le 29 juillet 1981 à Livourne) est un baryton italien, l'un des plus éminents de sa génération. Enzo Mascherini étudie à Florence avec Titta Ruffo et Riccardo Stracciari, et y fait ses débuts en 1937, en Germont, puis paraît au Teatro San Carlo de Naples en 1939. Il chante alors régulièrement à La Scala de Milan de 1940 à 1955. Il participe aux côtés de Maria Callas à deux productions devenues légendaires, I vespri siciliani au Maggio Musicale Fiorentino en 1951, sous la direction d' Erich Kleiber, et Macbeth à La Scala en 1952, sous la direction de Victor de Sabata. Après la guerre, il entreprend une carrière internationale (Vienne, Prague, Chicago, San Francisco, etc) et chante au Metropolitan Opera de New York durant la saison 1949-50, où il défend avec brio le répertoire italien. Il créa Doktor Faust de Ferruccio Busoni en Italie en 1942.

Enzo Masetti est un compositeur italien né le 18 août 1893 à Bologne (Italie), décédé le 11 février 1961 à Rome (Italie).


                               Intellectuel

- Enzo Sereni (né le 17 avril 1905, mort le 18 novembre 1944) fut un sioniste italien, co-fondateur du Kibboutz Guivat-Brener, intellectuel, avocat de la coexistence Juifs-Arabes et pendant la Seconde Guerre mondiale, un combattant de la Résistance qui fut parachuté dans l'Italie occupée par les Allemands, capturé par ceux-ci et exécuté au camp de concentration de Dachau. Sereni écrivit plusieurs livres et de nombreux articles. Le Kibboutz Nézer-Sereni porte son nom.




                                  Artiste plasticien

- Enzo Mayo est un artiste plasticien né à Tananarive en 1945. D'origine réunionnaise, il a vécu de longues années à Marseille et travaille actuellement de nouveau sur son île. Dans son œuvre peinte, il s'appuie dès le début sur une solide technique inspirée des classiques flamands : dans sa passion par les "transparences", il aspire en fait à une troisième dimension peinte. Il tente alors d'échapper à la seule loi de la réfraction de la lumière qui régit habituellement la peinture, en associant à la sienne des plaques de cristal synthétique gravées et modulées. Il utilise pour cela les pigments et les matériaux les plus purs, issus des techniques de certaines industries de pointe. Mayo introduit ainsi dans sa création les notions de réflexion et de diffraction. Véritable sculpteur du reflet, il capture l'image du spectateur et de son environnement et l'entraîne à l'intérieur même de sa peinture : la réalité distordue se mêle à l'expression peinte et l'illusion du réel rejoint l'imaginaire de l'artiste. Le spectateur est laissé libre de choisir son point de vue, la lumière ambiante n'est plus parasite du tableau. Développant cette idée, Enzo Mayo qui exploite les découvertes de l'industrie, veut valoriser les rebuts. Il les utilise de ses créations d'atelier jusqu'à des scénographies monumentales.

                                   Historien

- Enzo Carli (Pise, 20 août 1910 - Sienne, 26 septembre 1999) est un historien de l'art italien, qui a été le plus grand spécialiste de l'art siennois et pisan, comme en témoigne ses nombreux ouvrages. Élève, à l'université de Pise, de Mario Salmi et ensuite de Matteo Marangoni, il soutient une thèse sur le sculpteur Tino di Camaino (1285-1337). En 1937, il occupe un poste à la Soprintendenza dell'Aquila et, en 1939, part à Sienne où il s'établit dans cette ville et devient une des principales personnalités de la vie culturelle et où il s'investit dans la valorisation de son patrimoine artistique. Sous sa direction, se tiennent de nombreuses expositions et des publications, autant au niveau d'érudition que de vulgarisation. Il dirige la pinacothèque de Sienne jusqu'à 1952, le Museo dell'Opera Metropolitana del Duomo dont il fut le Soprintendente jusqu'à 1973. Entretemps, il enseigne l'histoire de l'Art à l'Université de Sienne, en refusant un poste analogue à Gênes pour ne pas quitter la ville toscane. En 1980, il reçoit le Prix du Président de la République comme membre émérite de l'Académie des Lynx. En 1995, il est nommé au Prix Antonio Feltrinelli. Il a écrit plus que 500 titres entre des études et des monographies. Les livres de sa bibliothèque furent offerts à l'Université siennoise par son fils, à sa mort.




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement