Zélie
 
Signification:


Zélie signifie "solennelle" en latin.

Zélie est une forme abrégée de l'ancienne forme du prénom Solène, qui s'écrivait Zéline. Il est aussi latinisé en Zelia. Il est attesté depuis longtemps puisque certains textes du XVe siècle, en évoquant sainte Solène, parlent de sainte Zélie. Il n'a jamais disparu de l'usage et, contrairement à Solène, se rencontre même parfois en Grande- Bretagne, latinisé en Zélia.


Fréquence:


L'actuelle vogue des prénoms rétros entraine un retour de ce prénom courant du XIXème siècle jusqu'au début du XXème siècle, avant de tomber dans l'oubli. La forme ancienne Zéline renait elle aussi. Une poignée de Françaises sont prénommées Zélie à l’heure actuelle. Il s’agit du 161e prénom féminin le plus donné en France depuis le début de XXIème siècle, selon l’Officiel des prénoms 2015. En effet, en 2014, elles étaient 6 000 à porter ce prénom. Un top 100 !



Fête:

Le 17 octobre.



Caractérologie:

 

pragmatisme, communication, optimisme, créativité, sociabilité.


Sanguine, secrète et plutôt renfermée, Zélie ne se livre que très difficilement et a des difficultés à s'ouvrir au reste du monde. Elle est captative et cela dès le plus jeune elle, elle a besoin de posséder à tout prix, c'est une propriétaire née. Introvertie, Zélie est renfermée sur elle-même et se replie facilement et durablement lorsqu'elle est face aux échecs et aux déceptions. Peu influençable, Zélie est aussi vindicative. Une très forte moralité, qui correspond bien plus à un vrai respect des lois et des convenances qu'à un désir profond de moralité. Zélie se méfie de l'intuition, de l'instinct et ne lui accorde donc au final que très peu de crédit. Elle n'est pas plus confiante envers son charme, son pouvoir de séduction, que beaucoup considère comme froid, mais qui pourtant est solide et efficace.
 

La faible émotivité de Zélie, sa façon de se « recroqueviller » est compensée par une très forte volonté ainsi qu'une vive activité. Cette réactivité est pour Zélie l'expression d'une lutte contre elle-même et contre la société, qui bien souvent la conduit à un refoulement voire même à un complexe d'infériorité. Sa confiance en elle est bien moins forte qu'on ne pourrait le penser et il arrive même à Zélie d'être timide lorsqu'elle n'est pas à l'aise.
 

Zélie possède une très forte volonté et un sens aigu du dévouement voire même du sacrifice. Néanmoins si Zélie n'arrive pas à exprimer sa volonté, elle a une tendance à fuir. Cette activité est très importante, très intense et elle a des résonnances psychologique sur Zélie, puisque cette dernière à tendance à se réfugier dans le travail, dans l'action pour fuir certaines responsabilités sentimentales ou sociales. Sur le principe, la vitalité de Zélie est excellente mais elle a tendance à se réfugier dans des maux psychosomatiques, qu'elle provoque inconsciemment comme pour fuir des responsabilités précises. On ne peut pas dire que Zélie soit très sociable, soit très à l'aise dans la société. La sociabilité de Zélie n'intervient finalement que quand cela est vraiment nécessaire. Si ce dynamisme est fort il ne soutient pas toujours suffisamment l'action, c'est-à-dire que Zélie décroche parfois dans l'action et ne va pas toujours jusqu'au bout de l'entreprise. C'est qu'elle a tendance à hésiter, à tergiverser.
 

Zélie a un sens poussé du détail dans l'analyse des situations, son intelligence est de type analytique. Zélie a un grand sens pratique, qui lui permet de s'adapter à toutes situations matérielles quelles qu'elles soient.

Assez susceptible, très tôt, Zélie doit prendre confiance en elle, mais aussi dans les autres, pour apprendre à aimer. Elle a tendance à se montrer parfois égoïste de peur de se découvrir trop, de trop donner. Elle se réfugie alors dans sa coquille, venant même à douter de l'affection qu'on lui porte.

La sensorialité de Zélie est très complexe et elle dissimule bien des conflits affectifs et des blocages sexuels. Dans la mesure où Zélie doute presque systématiquement de la sincérité de l'Autre, de ses déclarations, elle se méfie toujours et ne fait pas confiance.



Autre:

 

Ce prénom a fait l’objet d’une inscription tardive au temps de Rome. Dans la mythologie grecque, Zelos, le fils du Titan Pallas et de Styx, est une divinité personnifiant le zèle. Malgré son histoire ancienne, Zélie est si peu employée avant la fin du XVIIe siècle qu’on la confond parfois avec Solène. Mais avec cinq lettres pour tout bagage, Zélie s’envole au siècle suivant, faisant en passant quelques apparitions dans les arts et les sciences. Ingres peint en 1806 le portrait de Madame Aymon, dite « la belle Zélie », et dans la littérature, Zélie est l’un des personnages des Études de mœurs de Balzac, dans un volume paru en 1834. Les frères Paul et Henry Prosper, opticiens et astronomes français, découvriront de leur côté un astéroïde qu’ils nommeront ainsi en 1876. Au XIXe siècle, Zélie devient un prénom courant, et cette gloire toute rétro n’est pas étrangère à son retour actuel.



Et aussi:




 

- Zélie est une série de bande dessinée pour la jeunesse, racontant les aventures d'une petite sorcière appelée Zélie dans le Pays Biscornu, où les sorciers et les sorcières vivent en harmonie avec les "mortels".





 

- Je suis Zélie est un livre de Armelle Boyer, paru en mars 2015.

C'est l'histoire vraie d'un couple qui attend une petite fille trisomique dont l'avenir est incertain. L'auteur, d une façon originale, se met à la place de la petite Zélie pour raconter la grossesse de sa Maman et tout ce que sa famille a vécu de douloureux et beau à la fois durant ce temps de vie particulier. Ce témoignage, empreint de sensibilité mais sans jamais tomber dans la sensiblerie peut contribuer à aider à regarder le sens de toute vie comme un trésor. Mariée et mère de famille, Armelle Boyer se lance ici pour la première fois dans l'écriture. Touchée par le témoignage de joie et d'espérance des parents de Zélie, elle leur a proposé de raconter pour eux ces moments forts de leur vie de famille autour d'elle. Cette jeune femme de trente-huit ans poursuit actuellement des études de lettres modernes.
 

- Zélie Nord-Sud est une bande dessinée jeunesse du dessinateur Cosey, paru le 16 mai 2008.



Elle retrace le retour au pays natal d'une jeune Africaine. Elevée en Suisse, elle espère y retrouver une amie d'enfance et y découvrir ses véritables racines, dont elle ignore tout ...

- Tarsis et Zélie est un opéra de François Francoeur et François Rebel, d' abord représentée, sans succès, à l'Académie royale de musique (l' Opéra de Paris ) le 19 octobre 1728. Tragédie lyrique en cinq actes et un prologue, sur un livret de Jean-Louis-Ignace de la Serre, Sieur de l'Anglade (1662 - 1756), d'après un roman de Le Vayer de Boutigny, Maître des Requêtes.

 

- Zélie est un magazine numérique qui s'adresse à des femmes chrétiennes. Il s'agit d'un fichier de 20 pages, format A4. Avec ses 11 numéros par an, il est envoyé via une newsletter la veille du du premier jour du mois.


 

- Zelie est un groupe d'electropop Lillois.
 




 

- La Belle Zélie (dit aussi Madame Aymon) est un portrait peint en 1806 par Jean-Auguste-Dominique Ingres. Le tableau fait partie des collections du musée des beaux-arts de Rouen. L'identification du modèle est incertaine, le nom de madame Aymon donné par la tradition historique ne figure pas dans les différentes listes dressées par Ingres de ses œuvres. Le portrait a été surnommé la Belle Zélie lors de son entrée au musée de Rouen, en allusion à une chanson populaire. Contemporain du portrait de Napoléon Ier sur le trône impérial, et de ceux de la famille Rivière, il se caractérise par un style épuré et simple qui met en évidence les détails des boucles de cheveux et du châle. Il est à rapprocher du portrait de la baronne de Pierlot de François Gérard par la composition de profil et le détail des boucles de cheveux, ainsi que du buste de Juliette Récamier de Joseph Chinard.

 
 
 
 
 Personnalités:

                         Dentellière

- Azélie-Marie Guérin — qu'on appellera toujours Zélie Guérin — naît le 23 décembre 1831 à Gandelain, village de l'Orne proche du bourg de Saint-Denis-sur-Sarthon. Son père Isidore Guérin (1777-1865), un ancien soldat de la Grande Armée qui s'est battu à Wagram, a suivi Masséna et Soult pendant la guerre d'Espagne, est désormais gendarme à Saint-Denis-sur-Sarthon. Sa mère, Louise-Jeanne Macé (1805-1859), est une paysanne assez rude. Zélie a une sœur aînée, Marie-Louise (1829-1877). Son frère Isidore (1841-1909) naît dix ans plus tard.

 

En septembre 1844, ses parents s'installent à Alençon. Zélie et Marie-Louise reçoivent une formation soignée au pensionnat des religieuses des Sacrés-Cœurs de Picpus. Intelligente et travailleuse, Zélie garde de son éducation austère une tendance au scrupule, bien dans la spiritualité de l'époque. Les relations avec sa mère sont difficiles et elle ne conservera pas le souvenir d'une enfance heureuse, elle écrira même : « Mon enfance, ma jeunesse ont été tristes comme un linceul ». Elle ressent assez tôt un appel à la sainteté, que tempère pourtant son robuste bon sens : « Je veux devenir une sainte, ce ne sera pas facile […] ». Elle songe alors à entrer à l'Hôtel-Dieu d'Alençon comme religieuse, mais la supérieure l'en dissuade.

Déçue, elle devient dentellière et se révèle particulièrement douée pour la confection de dentelle au point d'Alençon, travail délicat et minutieux. En 1853, âgée seulement de 22 ans, elle ouvre une boutique avec Marie-Louise. Mais sa sœur la quitte pour entrer au couvent des Visitandines du Mans sous le nom de sœur Marie-Dosithée.

Louie et son épouse Zélie Guérin ont été béatifiés le 19 octobre 2008 à Lisieux, pour l'exemplarité de leur vie de couple, et canonisés à Rome le 18 octobre 2015 par le pape François. Ils sont les parents de Thérèse de Lisieux, en religion « sœur Thérèse de l'Enfant-Jésus et de la Sainte-Face » et de ses quatre sœurs, toutes religieuses. 



                               
Actrice

- Zélie Yzelle était une actrice française, née Joséphine Toucheur à Sommedieue, dans la Meuse le 3 octobre 1869. Elle décède à Antony (Hauts-de-Seine) le 14 février 1959.

-
Zélie Jobert est une actrice française, née le 28 janvier 1998, qui a joué dans divers films comme Homicides. Elle est la petite soeur de Martin Jobert.

Ses rôles :

2011 : Cookie dans le rôle de Emma.

2007-2009 : Équipe médicale d'urgence (4 épisodes) dans le rôle de Agathe Jeunemaître

2006 : Homicides (1 épisode) dans le rôle de Jeanne Sanders : épisode 06 : "Mémoire morte" (2006).

2005 : Cherche fiancé tous frais payés dans le rôle de Marion.

2005 : La volière aux enfants (TV) dans le rôle de La jeannou.




                       Chanteuse

- Zélie de Lussan était une chanteuse d’opéra américaine d’origine française, née le 21 décembre 1861 et décédée le 18 décembre 1949.












 



 

 


 




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement