Lina


Signification:

Ce prénom multiculturel présente plusieurs origines:
Il est le diminutif d’Angelina qui, de par ses origines grecques, signifie « messager », mais sa signification diffère en arabe (« souple, tendre »), ou en sanscrit (« concentrée »).
Lina tire également son origine du latin via le mot linum, littéralement « textile ». De plus, Li Na est un prénom chinois qui, selon les caractères utilisés, peut signifier « beauté précieuse », ou « fleur de jasmin ».

Fréquence:

Côte de popularité : en hausse. En 2010, 3025 nouveau-nés sont prénommés Lina. Il figurait au 17ème rang des prénoms féminins.

Fête:

Le 27 janvier.

Caractérologie:

Humanité, rêve, tolérance, décision, rectitude.

Lina est pleine de surprise ; elle est du genre bouillant. Avec elle, on ne sait jamais si elle va exploser ou bien se mettre à rire. Elle est très émotive et a une sensibilité à fleur de peau. Il faut sans cesse que Lina soit en mouvement, qu'elle bouge, qu'elle rie, qu'elle se fasse remarquer. Lina a une grande confiance en elle et est extravertie ; elle participe activement à la vie du monde. Elle a cependant un côté insouciant et a du mal à se stabiliser, à trouver son équilibre. Lina exagère souvent ses réactions tant pour se faire remarquer que pour se donner une contenance et impressionner son public, elle reste malgré tout peu influençable. Très exigeante dans ce domaine, Lina a une moralité pour elle et pour les autres et peut vite être blessée ou irritée par les défaillances dans leur comportement de son entourage. D'autant que l'entourage de Lina, son foyer, sont le véritable centre de gravité de sa vie. Intuition et sensibilité ne font qu'un chez Lina et se confonde totalement. Elle a une clairvoyance, un flair, un charme dont elle a tendance d'abuser.

Lina est tellement émotive qu'elle a des réactions souvent imprévisibles, mêlant joie et abattement. Cette forte émotivité rend Lina susceptible et nerveuse. Lina est étonnamment rapide dans ses réactions, elle est prête à tout si elle se sent en danger, si sa famille ou son travail le sont. Lina peut se jeter corps et âme dans une cause qu'elle estime juste. Peu sensible aux échecs, pas d'opposition systématique, et si opposition il y a c'est toujours sportivement, Lina sait avoir une vision objective de la vie.

Une volonté très forte au point que Lina est parfois capricieuse, voir tyrannique. Pour contrebalancer ce travers, il faut que Lina évolue dans un milieu stable et juste. Lina est très attirée par son intérieur, et est attachée à son foyer, à sa famille, bien plus qu'à sa vie professionnelle. C'est pourquoi en ce domaine, Lina manifeste des hésitations et a une tendance à vouloir souvent changer d'orientations professionnelles. Plutôt satisfaisante, Lina a néanmoins besoin d'un régime équilibré, même si elle une forte résistance. Lina est très sociable, elle aime recevoir, c'est une hôte parfaite. S'adaptant facilement, Lina se sent à l'aise partout et avec tout le monde. Un dynamisme en « dent de scie » qui varie quand tout va bien et quand tout va mal. Lina possède un sens de l'amitié solide, possessif, quasi religieux tant l'amitié est symbolique pour elle.

Très curieuse, vive, imaginative, pleine de fantaisie et de répartie, Lina possède une intelligence synthétique lui permettant d'avoir une vision complète et rapide de chaque situation. Lina se rappelle de tout ce qui la touche, l'émeut, la révolte car elle est dotée d'une belle mémoire affective.

Sous des aspects distants, froids même parfois, Lina est en réalité très affectueuse, et même « fleur bleue » ; mais elle se cache derrière ce côté sauvage, de crainte de passer pour « puérile » ou par pudeur. Pourtant Lina est immodérément possessive.

Fidèle et bien plus sentimentale que Lina ne veut le laisser croire, sa sexualité n'est pas pour autant très simple. En effet, des tabous familiaux et sociaux viennent compliquer sa sensualité.

Autre:


Principalement attribué dans les pays anglophones au XIXe siècle, ce prénom réapparaît en Europe dans les années 1980. L’engouement que les Suédois lui manifestent se propage à la Finlande et au Danemark avant d’atteindre l’Hexagone. Le retour de Line y étant compromis (son apogée, en 1957, est encore trop récent), la voie de Lina est toute tracée.

Et aussi:


LINA est le sigle du Laboratoire d'informatique de Nantes Atlantique, qui est rattaché à l'Université de Nantes, l'École des mines de Nantes, le CNRS et Inria.

 
 Le Laboratoire d’Informatique de Nantes Atlantique (LINA), créé en 2004, résulte du rapprochement de l’Institut de Recherche en Informatique de Nantes (IRIN) et du département informatique de l’École des mines de Nantes (EMN). Reconnu par le CNRS comme formation de recherche en évolution (FRE) en 2004, reconduit en 2006, le LINA est devenu UMR en 2008. Ce rapprochement a été initié dans le cadre du CPER 2000-2006 qui a fait émerger un laboratoire informatique nantais unique construit autour de deux axes de recherche, les « Architectures Logicielles Distribuées » et les « Systèmes d’Aide à la Décision ».




 

- (468) Lina est un astéroïde de la ceinture principale découvert par Max Wolf le 18 janvier 1901.
 



- Saint-Lina ou Sainte-Lina, est un hameau situé dans le Comté de Saint-Paul No 19, dans la province canadienne d'Alberta.
 

La paroisse se dénomme paroisse de Sainte-Hélène et Sainte-Lina. Les premiers colons francophones sont venus du Québec et de l'Ontario. Le hameau est officiellement fondé en 1914 sur les bords de la rivière Castor. Yvon Mahé est spécialiste du milieu éducatif francophone. Il occupa pratiquement tous les postes de l'organisation scolaire : suppléant, enseignant, chef de secteur, directeur adjoint, directeur, dans différentes institutions et municipalités de l'Alberta.












 

- Lina Medina (née le 27 septembre 1933 dans le hameau d’Antacancha du village de Ticrapo, près de Pauranga, au Pérou, dans l'actuel district de Capillas, Région de Huancavelica), est devenue, le 14 mai 1939, la plus jeune mère dans l'histoire de la médecine, à l'âge de 5 ans, 7 mois et 17 jours. Ce record mondial est suivi de près par un cas similaire en Ukraine (6 ans et 5 jours) en août 1934.

Ayant remarqué chez sa jeune enfant le gonflement anormal de son abdomen, Tiburcio Medina fit appel à des guérisseurs de son village pour en avoir l'explication. Ceux-ci, rejetant les superstitions locales (comme celle qui veut qu'un serpent, Apu, grandisse peu à peu à l'intérieur d'une personne, finissant par la tuer), recommandèrent aux parents de conduire l'enfant à l'hôpital de la ville de Pisco. Alors que ces derniers croyaient qu'il s'agissait d'une tumeur, les médecins diagnostiquèrent une grossesse de 7 mois. Le docteur Gerardo Lozada, directeur de l'hôpital de Pisco, prit la fillette sous sa protection, et confirma son âge en retraçant son certificat de naissance. Le journal tabloïd de Lima La Crónica dévoila la nouvelle le 13 avril et mena une campagne pour que Lina soit emmenée à Lima, la capitale du Pérou. Elle y arriva effectivement le 11 mai, et le 14 mai 1939, un mois et demi après le diagnostic de sa grossesse, mit au monde un garçon par césarienne, en raison de la taille trop petite de son pelvis. L'opération fut conduite par le docteur Lozada et le docteur Busalleu, assistés du docteur Colretta pour l'anesthésie.
 



- Lina Esbrard, Danse serpentine est un film français réalisé par Alice Guy en 1902. C'est l'enregistrement d’une danse serpentine par une émule de Loïe Fuller.
 



- Lina Inverse est un personnage principal de la série d'heroic fantasy “Slayers” créée par Hajime Kanzaka. Initialement une série de romans illustrés, elle a été adaptée en manga dessiné par Rui Araizumi, Shoko Yoshinaka et Tomii Ohtsuka, et en anime comportant 3 saisons de 26 épisodes, deux de 13 épisodes, 2 séries de 3 OAVs et 5 films. L'histoire tourne autour des aventures de Lina Inverse, sorcière surpuissante et spécialiste de magie noire, qui parcourt le monde pour acquérir des trésors et de l'expérience. Autour d'elle se construit un groupe d'amis qui fera face à des périls mettant en danger le monde entier.

Puissante magicienne qui voyage à travers le monde pour acquérir de l'expérience, elle a un très mauvais caractère. Orgueilleuse, profiteuse, ayant un appétit monstrueux et une cupidité sans limite, elle est entourée d'une réputation de destructrice de toute forme de vie, dont même les dragons se détournent avec peur, néanmoins elle est très rusée. Elle est connue pour être capable d'utiliser le Dragon Slave, un sort très puissant de magie noire mais aussi le Giga Slave, le sort le plus puissant de la magie noire, tellement puissant qu'elle peut en perdre le contrôle, ce qui potentiellement détruirait le monde. Elle a 15 ans au début de la première saison du dessin animé et 14 lors des OAV avec Naga son âge évolue à chaque saison. Son corps n'est pas très développé pour son âge et Lina est particulièrement susceptible à ce sujet.





 



- Petite Lina est un album jeunesse de Magali Bonniol, paru en novembre 2004.

Sujet : Lina était la plus petite fille du monde. Si petite qu'elle dormait dans une boîte à chaussures. Bien malgré elle, Lina était funambule dans un cirque minuscule. Un jour, un petit garçon capricieux prénommé Maël se la fit offrir par ses parents. Maël saura-t-il prendre soin de Lina et la protéger des dangers qui la guettent ?


 
 
 
Personnalités:

                         Réalisatrice

- Arcangela Felice Assunta Wertmüller von Elgg Spanol von Braueich connue sous le nom de Lina Wertmüller (née le 14 août 1926 à Rome) est une scénariste et réalisatrice de cinéma italienne d'origine suisse.

Lina Wertmüller est la fille d'un avocat romain. Enfant rebelle, elle devient institutrice avant de se lancer dans une carrière artistique. Elle est une des assistantes de Federico Fellini sur le film 8 1/2. En 1963, elle réalise son premier film, I Basilischi, une œuvre d'inspiration néo-réaliste. Présenté au festival de Locarno, I Basilischi reçoit le trophée de la Nacelle d'argent.

C'est le film Mimi métallo blessé dans son honneur, présenté en 1972, qui fait vraiment connaitre Wertmüller au grand public. Provocante satire des mœurs siciliennes, le film met en vedette Giancarlo Giannini (qui deviendra son acteur fétiche) et Mariangela Melato. Wertmüller poursuit dans la même veine, et avec le même duo, avec Un Film d'amour et d'anarchie, satire de l'Italie fasciste qui vaut à Giancarlo Giannini de recevoir le prix d'interprétation masculine au festival de Cannes en 1973. L'année suivante, Wertmüller présente un de ses films les plus célèbres, Vers un destin insolite, sur les flots bleus de l'été, une comédie satirique où se côtoient guerre des sexes et lutte des classes. Puis elle s'attaque à l'univers concentrationnaire avec Pasqualino (Pasqualino Settebellezze). En 1977, ce dernier film est nommé aux Oscars à quatre reprises et permet à Wertmüller de devenir la première femme en nomination pour l'Oscar de la mise en scène.

En 1978, elle réalise son seul film en anglais, A night full of rain, mettant encore une fois Giancarlo Giannini en vedette, cette fois-ci flanqué de Candice Bergen. Le film n'a pas le même impact que les œuvres précédentes. Après D'amour et de sang en 1978, elle s'éloigne du cinéma, ne réalisant qu'un documentaire pour la télévision, E una domenica sera di novembre en 1981. Elle revient au cinéma en 1983 avec Scherzo del destino in agguato dietro l'angolo come un brigante da strada, une comédie qu'elle coscénarise avec Agenore Incrocci et qui met en vedette Ugo Tognazzi. En 1985, elle réalise sa seule œuvre totalement dramatique, Un Complicato intrigo di donne, vicoli e delitti, drame social portant sur les ravages causés par la mafia.

En 1987, elle a été filmée par le cinéaste français Gérard Courant pour son anthologie cinématographique Cinématon. Par la suite, elle continue à tourner assez régulièrement, travaillant parfois pour la télévision et proposant toujours des films incorporant humour et critique sociale.


                    Actrice 

- Lina Polito, née le 24 août 1954 à Naples dans la région de la Campanie en Italie, est une actrice italienne jouant pour le théâtre, le cinéma et la télévision.

-
Lina Sastri, née le 17 novembre 1953 à Naples dans la région de la Campanie en Italie, est une actrice et chanteuse italienne. Elle débute comme actrice, jouant pour le théâtre puis la télévision et le cinéma avant de devenir chanteuse à la fin des années 1980 en parallèle à sa carrière d’actrice.

Elle débute comme actrice au théâtre ou elle rencontre le metteur en scène et acteur Eduardo De Filippo qui lui offre son premier rôle d’importance à la télévision en 1977. Elle débute la même année au cinéma dans le film L'Affaire Mori (Il prefetto di ferro) de Pasquale Squitieri. Sa carrière d’actrice prend de l’ampleur et elle joue alors plusieurs rôles d’importances au cinéma et à la télévision. Elle remporte le prix David di Donatello de la meilleure actrice et le Ruban d'argent de la meilleure actrice en 1984 pour son rôle dans le film Mi manda Picone de Nanni Loy et récidive l’année suivante en remportant un second prix David di Donatello pour le film Segreti segreti de Giuseppe Bertolucci. Forte de son succès au cinéma, elle débute dans la chanson à la fin des années 1980 en parallèle à sa carrière d’actrice.

Au cours des années 1990, elle alterne entre le cinéma (Remake, Rome ville ouverte, Le Jour du chien, Li chiamarono... briganti!), la télévision (David), le théâtre et la chanson. Elle participe au Festival de San Remo en 1992 et sort par la suite plusieurs albums. Moins présente au cinéma au cours des années 2000 ou elle joue peu de rôles principaux (Baarìa ...), elle se consacre à la musique, au théâtre et aux comédies musicales en Italie.


-
Lina Carstens (née le 6 décembre 1892 à Wiesbaden, morte le 22 septembre 1978 à Munich) est une actrice allemande.

Lina Carstens commence sa carrière avant la Première Guerre mondiale au théâtre de Karlsruhe. Pendant la guerre, elle fait partie du cabaret Retorte autour de l'écrivain Joachim Ringelnatz. Pendant l'entre-deux-guerres, elle appartient à différents ensembles, dont la Volksbühne Berlin et le Bayerisches Staatsschauspiel. En 1939, elle est nommée Staatsschauspielerin. Elle commence une carrière au cinéma en 1922. Après la Seconde Guerre mondiale, elle poursuit sa carrière comme une actrice de caractère. Elle tourne avec le nouveau cinéma allemand. Lina Carstens est mariée de 1941 à sa mort en 1970 à l'écrivain Otto Ernst Sutter. À sa mort, ses cendres sont dispersées dans la mer du Nord.


- Lina Braknyte est une actrice lituanienne, née en 1952 à Vilnius (Lituanie). Elle a joué au cinéma dans plusieurs films sous le régime soviétique, de 1964 à 1972.




- Maria Elena, dite Lina Romay (née à New York le 16 janvier 1919 et morte à Pasadena le 17 décembre 2010) est une actrice et chanteuse américano-mexicaine.

Lina Romay est la fille de Porfirio Romay, attaché au Consulat du Mexique à Los Angeles. Dans les années 1940, elle a débuté comme chanteuse dans l'orchestre de Xavier Cugat. Elle a joué aux côtés de grands noms comme Fred Astaire, Rita Hayworth, Clark Gable, Greer Garson… Elle a fait également des apparitions dans des séries télévisées jusqu'en 1957. À la fin des années 1970, elle a été présentatrice radio de langue espagnole pour les courses de chevaux. Elle est morte, âgé de 91 ans, le 17 décembre 2010, dans un hôpital de Pasadena, en Californie.









- Lina Romay est une actrice espagnole, née le 25 juin 1954 à Barcelone et morte le 15 février 2012 à Malaga.

Née à Barcelone, où elle effectue des études d'art dramatique, elle prend le nom de Lina Romay, en hommage à l'actrice et chanteuse américano-mexicaine du même nom. Elle se marie avec le photographe Raymond Hardy, avant de faire la rencontre du réalisateur Jesús Franco, dont elle devient la compagne, et (bien qu'elle s'en défende) sa nouvelle égérie après le décès accidentel de l'actrice Soledad Miranda en 1972. De La Comtesse noire (1974) à Paula-Paula (2010), elle apparaît dans un grand nombre de ses films.

Elle a également participé à quelques films d'autres cinéastes (Erwin C. Dietrich, Carlos Aured etc.). Elle a apporté sa participation technique à quelques films de Jesús Franco : montage de bandes-annonces et de certains films, collaboration au scénario.

Parmi ses nombreux rôles, on peut citer son personnage de comtesse vampire dans La Comtesse noire, puis les films Les Possédées du diable (Lorna, the Exorcist) (1974), Jack l'Éventreur (1976), Greta, la tortionnaire (1977), L'Éventreur de Notre-Dame (1979), Mondo cannibale (1980), La Chute de la maison Usher (1982), Les Prédateurs de la nuit (1988), Mari-Cookie and the Killer Tarantula in 8 Legs to Love You (1998), Lust for Frankenstein (1998), Incubus (2002), etc.


- Lina Leandersson (née le 27 septembre 1995 à Falun) est une actrice suédoise connue pour son rôle principal dans le film suédois Morse (Låt Den Rätte Komma In).

Lina Leandersson est née en 1995 à Falun en Suède. Artiste depuis son plus jeune âge, elle fait du théâtre amateur, et suit des cours de théâtre de danse de rue et de danse jazz. Un de ses premiers rôles est la mère d'une enfant gâtée qui veut de nouveaux jeans. En 2006, elle apparaît en tant que membre du jury dans la compétition de la chanson suédoise Lilla Melodifestivalen. La même année, elle est sélectionnée avec 5 autres, sur un total de cinq cents candidats, pour participer au Nickelodeon's programledarskola, retransmis en octobre 2006.


-
Lina Basquette, née Lena Copeland Baskette (19 avril 1907 - 30 septembre 1994) est une actrice américaine, qui fut remarquée autant pour sa vie sentimentale et ses 9 mariages, que pour ses 75 années passées dans le divertissement et commencées avec le cinéma muet.

Lina Basquette, née à San Mateo, est la fille de Frank Baskette, propriétaire d'un magasin, et de Gladys Rosenberg. Après la mort de son père et le remariage de sa mère avec le chorégraphe Ernest Belcher, Lina Basquette et sa demi-sœur Marge Champion connurent un début précoce dans le monde du spectacle. Lina dansa pour les Ziegfeld Follies à New York, et elle obtint son premier contrat à l'âge de 9 ans avec les studios Universal pour une série de films muets, les Lena Baskette Featurettes.

En 1923, les producteurs des Ziegfeld Follies la désignèrent "première ballerine d'Amérique".". En 1928, Lina Basquette fut l'une des 13 WAMPAS Baby Stars, puis elle tourna l'année suivante avec Frank Capra The Younger Generation. Toujours en 1929, elle joua dans La Fille sans dieu (The Godless Girl) de Cecil B. DeMille, film qui lui donna son rôle le plus marquant puisqu'elle intitulera son autobiographie Lina : DeMille's Godless Girl. Dans ce film, réalisé pendant la transition entre le cinéma muet et le parlant, elle jouait le rôle principal, inspiré d'une personne réelle, Queen Silver, enfant prodige, libre penseuse et socialiste. Le personnage principal, dirigeant un groupe athée dans un collège, force ses membres à renoncer à la Bible en plaçant leurs mains sur la tête d'un singe vivant. Dans une scène marquante, DeMille poussa le réalisme jusqu'à filmer une maison de correction en flammes. Après La Fille sans dieu, Lina Basquette devint la star des films suivants de Cecil B. DeMille et se maria avec son chef opérateur, J. Peverell Marley.

En 1991, Lina Basquette fut choisie pour interpréter Nada6. dans le film Paradise Park7 de Daniel Boyd. Elle interprétait une grand-mère qui rêvait que Dieu venait réaliser les souhaits des résidents d'un parc de caravaning. Selon la nécrologie parue dans le New York Times, "de 1947 à 1974, elle géra des élevages de chiens à Bucks County. Elle devint l'un des éleveurs les plus réputés de dogues allemands dans l'histoire américaine des expositions canines, et écrivit plusieurs livres sur l'élevage de chiens".


- Lina Blais est une actrice québécoise vivant en Ontario, qui incarne notamment le rôle de Gisèle Mailloux dans le troisième téléroman franco-ontarien Météo+. Depuis sa sortie du conservatoire d'art dramatique de Montréal en 1996, Lina Blais a joué dans plusieurs productions théâtrales à Montréal, Toronto, Québec et Ottawa. Durant quatre saisons, Lina incarna également Sophie Pouliot, dans le premier téléroman franco-ontarien FranCœur, sur les ondes de TFO et, par la suite, sur les ondes de Radio-Canada.


-
Lina Yegros est une actrice espagnole, née le 6 novembre 1913 à Madrid où elle est morte le 19 mai 1978 (à 64 ans).

Lina Yegros commence sa carrière au théâtre à l'âge de 17 ans, mais se tourne rapidement vers le cinéma où elle acquiert le surnom de « La Dulce Llorona » en raison de ses rôles dramatiques. Star du cinéma de la Seconde République espagnole, on se souvient principalement de ses rôles dans les films La Bien Pagada (1933), Sor Ángelica (1934), ¿Quién me Quiere a Mi? (1936), Polizón a Bordo (1941), Un Marido a Precio Fijo (1942), Fuenteovejuna (1946), Pequeñeces (1950), Debla, la Virgen Gitana (1950), Malvaloca (1954), Han Matado un Cadáver (1960), Canción de Cuna (1961), Teresa de Jesús (1962), El Escuadrón de la Muerte (1966).




-
Lina Elarabi est une actrice et étudiante en journalisme française.



Elle a suivi des cours de théâtre au conservatoire du 20e arrondissement de Paris, aux cours Florent et aux cours du Théâtre Villejuif. En 2016, elle est remarquée dans le téléfilm de Ne m'abandonne pas de Xavier Durringer, où elle joue le rôle d'une adolescente radicalisée. Elle est étudiante en journalisme à l'Institut Européen de Journalisme, à Paris.











                    Chanteuse 

- Lina Margy, de son vrai nom Marguerite Verdier, est une chanteuse française née le 12 avril 1909 à Bort-les-Orgues (Corrèze) et morte le 13 novembre 1973 à Paris.

Son nom est associé à la chanson qu’elle crée en 1943 : Ah ! le petit vin blanc, paroles de Jean Dréjac et musique de Charles Borel-Clerc. Cette chanson est un grand succès ; les ventes des petits formats atteignent le nombre record de près d’un million cinq cent mille exemplaires. Lina Margy, chanteuse légère et enjouée, à l’exotique roulement d’« r » dans la lignée de Rina Ketty, se démarque des chanteuses tragiques et réalistes de son temps (Damia, Piaf). On lui doit d’avoir popularisé Voulez-vous danser grand-mère ? (reprise par Chantal Goya), paroles de Jean Lenoir sur une musique de Raymond Baltel et Alex Padou (1946-1947). Lina Margy achève sa carrière en faisant connaître le répertoire français des nouveaux auteurs-compositeurs (Georges Brassens, Brel, etc.) lors de ses nombreuses tournées à travers le monde. Elle est inhumée au cimetière de Montrouge, à Paris.


-
Natalina dit Lina Cavalieri est une soprano italienne, née le 25 décembre 1874 à Viterbe et morte le 8 février 1944 à Florence.
 

Élevée dans les rues, orpheline à 15 ans, Lina Cavalieri rejoint une troupe théâtrale voyageant dans les provinces italiennes Elle a débuté dans le vaudeville, chantant dans des cafés-concerts et se faisant remarquer par ses prestations aux Folies Bergères. On dit qu’elle aurait eu 840 propositions de mariage. L'amoureux le plus connu étant Benito Mussolini.

Lors d’une tournée en Russie, elle épouse le prince Bariatinsky qui la convainc de se produire sur les scènes lyriques. Elle débute à l’opéra dans La Bohème (rôle de Mimi), puis chante à Paris et au Met dans l’opéra de Giordano, Fedora .avec comme partenaire Enrico Caruso. Divorcée, elle épouse le 18 juin 1910 le millionnaire Robert Winthrop Chanler, mais ils se séparent au bout d’une semaine. L’évènement fait scandale et est à l’origine de la rupture de son contrat avec le Met.

Entre 1914 et 1921, elle s’essaie au cinéma à Hollywood, sans grand succès. Elle épouse en 1913 le ténor français Lucien Muratore dont elle se séparera en 1919. En 1926, elle fait ses adieux à la scène et ouvre un institut de beauté à Paris. En 1926, elle signe une licence avec les parfums Isabey Paris. Et développe ainsi une gamme de produits cosmétiques ainsi que son parfum 'Monna Lina', en hommage au portrait de Mona Lisa par Léonard de Vinci. Elle meurt avec son quatrième mari dans le bombardement de Florence le 8 février 1944.

Portrait par Giovanni Boldini.

 

- Lina Pagliughi est une soprano italo-américaine, née le 27 mai 1907 à Brooklyn et morte le 2 octobre 1980 à Gatteo a Mare. Sa carrière est particulièrement associée au répertoire de « soprano léger ».

Née aux États-Unis de parents italiens, Lina Pagliughi chante en public dès son enfance. Elle est remarquée par la fameuse soprano Luisa Tetrazzini, qui lui conseille d'étudier le chant et l'encourage vers une carrière à l'opéra. C'est ainsi qu'en 1922, elle part pour l'Italie avec sa famille, et devient l'élève de Manilo Bavognoli à Milan. Elle faits ses débuts au théâtre communal en 1927, dans le rôle de Gilda de Rigoletto. Son succès est tel, que le label La Voce del padrone la choisit pour graver le rôle dans la première intégrale de l'œuvre, aux côtés du baryton Luigi Piazza et du ténor Tino Folgar.

Gilda sera également le rôle de ses débuts à La Scala en 1930. Elle se produit dès lors sur toutes les grandes scènes italiennes, s'imposant dans le répertoire léger où la pureté de sa voix, son abattage et sa sensibilité font merveille : Rossini (Rosina), Bellini (Amina, Elvira), Donizetti (Lucia, Linda, etc.) mais aussi Mozart (Constance, Fiodiligi, la Reine de la nuit).

En dépit de son immense succès, elle ne chantera jamais à l'étranger à part quelques apparitions à Londres et à Monte-Carlo dans les années 1930. Elle quitte la scène en 1947, mais continue de chanter à la radio italienne jusqu'en 1956, avant de se tourner vers l'enseignement en compagnie de son mari, le ténor Primo Montanari (1895-1972). Elle meurt à 73 ans le 2 octobre 1980 à Gatteo, où elle s'était retirée en 1966.


                   Mannequin 

- Lina Marulanda, de son nom complet, Lina María Marulanda Cuartas, née le 15 mai 1980 et morte le 22 avril 2010, est une animatrice de télévision et mannequin colombien.

Lina Marulanda a grandi avec sa mère, Beatriz Cuartas et son père. Elle a également une sœur, Paulina. Elle fait ses études à Santa María del Rosario de Medellín High School mais change d'école en raison des conflits entre les directeurs et les religieuses de Santa María et entre à Parra Paris High School. Après avoir terminé ses études secondaires, elle entre à l'université Jorge Tadeo Lozano à Bogota où elle étudie la publicité.

En 1993, Lina Marulanda rencontre le dirigeant de l'agence de mannequins Stock Models Irma Aristizabal dans un centre commercial à Medellín et commence sa carrière de mannequin. En 2002, elle débute en tant que présentatrice de CM& News. Elle travaille également pour Noticias Caracol jusqu'en 2008 où elle présente l'édition 0700 et la section internationale de l'émission. En 2003, elle présente la partie « Divertissement » aux côtés de l'actrice Margarita Ortega et plus tard aux côtés du mannequin Adriana Arboleda. En 2007, au début de l'année, elle anime l'émission de télé-réalité Challenge 20-07 sur Caracol Televisión. Le 24 juillet 2007, elle rejoint l'équipe La hora del Regreso sur W Radio et remplace Marcela Sarmiento. Le 22 avril 2010, Lina Marulanda est décédée après avoir chuté de six étages depuis une fenêtre de l'appartement où elle résidait, à Bogota. Elle était avec ses parents, son ex-mari et son médecin. La police a conclu à un suicide.


                    Sportive

- Lina Kaciusytè, née le 1er janvier 1963 à Vilnius (RSS de Lituanie), est une nageuse lituanienne ayant porté dans sa carrière les couleurs de l'URSS, spécialiste des courses de brasse.

Lina Kaciusytè intègre l'équipe d'URSS de natation en 1977. Elle crée la surprise aux championnats du monde de natation 1978 de Berlin en étant sacrée championne du monde de 200 mètres brasse et battant à deux reprises le record du monde de natation dames du 200 mètres brasse détenu jusqu'alors par Svetlana Varganova. Elle bat enore ce record en 2 min 28 s 36, étant ainsi la première nageuse à passer la barre des 2 min 30 s ; ce record ne sera battu qu'en 1985 par l'Est-Allemande Silke Horner. Lina Kaciusytè est championne olympique du 200 mètres brasse aux Jeux olympiques de 1980 à Moscou. Désormais traductrice, elle intègre l'International Swimming Hall of Fame en 1998.


- Lina Grincikaitè (née le 3 mai 1987 à Klaip?da) est une athlète lituanienne spécialiste du sprint. Affiliée au Nike Klaipeda, elle mesure 1,67 m pour 62 kg. Lors des Championnats d'Europe disputés fin juin 2012 à Helsinki, Lina Grin?ikait? termine troisième de l'épreuve du 100 m en 11 s 32 (-0,7 m/s), derrière la Bulgare Ivet Lalova et l'Ukrainienne Olesya Povh.




- Lina Krasnoroutskaïa (née le 29 avril 1984 à Obninsk) était une joueuse de tennis russe, professionnelle. Elle a commencé sa carrière en 1999 pour la terminer en 2005.

Championne du monde junior en simple filles en 1999, Lina Krasnoroutskaïa a remporté cette année l'US Open junior. Elle s'était déjà fait remarquer dans les catégories d'âge inférieures en remportant notamment le tournoi des Petits As en 1998.

Après une saison 2001 riche en succès, au cours de laquelle elle atteint notamment les quarts de finale à Roland-Garros, la jeune Russe se blesse en janvier 2002 au 1er tour de l'Open d'Australie. Contrainte à l'abandon face à Conchita Martínez, elle ne revient sur le circuit qu'en août. En 2003, elle s'établit parmi les trente meilleures joueuses du monde grâce à des résultats réguliers et des victoires contre Monica Seles, Elena Bovina, Nadia Petrova, Patty Schnyder ou Kim Clijsters.

Elle accède en janvier 2004 au top 25 pour la première fois de sa carrière, quand une maladie du foie vient entraver sa progression. En août, alors redescendue au 49e rang, elle met un terme à sa saison. En janvier 2005, souffrant de troubles gastriques, elle échoue à se qualifier pour le grand tableau de l'Open d'Australie. En mars, elle met en question sa carrière professionnelle avant d'annoncer en juin son prochain retour. Ce comeback est finalement retardé par sa maternité.

Malgré ses déboires, Krasnoroutskaïa a remporté près d'un million de dollars en tournois, joué une finale en simple à l'Open du Canada, atteint une demi-finale à Wimbledon en double dames aux côtés de sa compatriote Elena Dementieva (en battant les sœurs Williams au 3e tour) et été finaliste en double mixte à l'US Open avec Daniel Nestor (non sans avoir bénéficié de trois balles de match). À l'heure actuelle, elle officie en tant que commentatrice sportive sur la chaîne de télévision russe NTV Russia.


- Lina Jacques-Sébastien (née le 10 avril 1985 à Créteil) est une athlète française spécialiste du 100 et du 200 mètres.


Elle fait ses débuts sur la scène internationale grâce à son entraineur, Pascal Houdayer lors des Championnats du monde juniors 2004 de Grosseto en se classant sixième du 100 m et en remportant la médaille de bronze du relais 4 × 100 mètres aux côtés de ses coéquipières de l'équipe de France. En 2005, elle termine deuxième des Championnats d'Europe espoirs et deuxième des Jeux méditerranéens.
 

Éliminée dès les séries du 4 × 100 m lors des Jeux olympiques de 2008 à la suite d'un mauvais passage de témoin, Lina Jacques-Sébastien se classe deuxième des Jeux de la Francophonie 2009. Licenciée à l'US Créteil depuis ses débuts, Lina part en 2005 s'entrainer pendant trois ans à Nice avec Laurence Bily, aujourd'hui elle s'entraine avec Giscard Samba-Koundy.
 

Lors des championnats d'Europe d'athlétisme de 2010, Lina termine 5e du 200 m en 22 s 59, battant son record personnel dans une course emportée par son amie, Myriam Soumaré. Le lendemain, elle remporte une médaille d'argent avec le relais 4 × 100 m. Lors des championnats de France en salle 2012, elle termine seconde de la finale du 200 m dans un temps de 23 s 15 juste derrière les 23 s 11 de la gagnante Myriam Soumaré devenant ainsi vice-championne de France 2012 du 200 mètres en salle.





-
Lina Andersson, née le 18 mars 1981 à Gällivare, est une skieuse de fond suédoise.

Elle a pris son premier départ en Coupe du monde en 1998. Trois ans plus tard environ, elle monte sur son premier podium en terminant troisième du sprint d'Oslo. En novembre 2001, elle connait son seul podium dans une épreuve de distance avec une troisième place sur le 10 km classique de Kuopio. Après plusieurs saison en retrait, Lina Andersson revient sur les podiums en devenant vice-championne du monde du sprint classique à Oberstdorf en 2005. S'ensuit une première victoire en Coupe du monde au sprint classique de Lahti en mars 2005. Lors des Jeux olympiques de 2006 à Turin, elle remporte la médaille d'or au sprint par équipes avec Anna Dahlberg.




-
Lina Cheryazova (née le 1er novembre 1968 à Tachkent (RSS d'Ouzbékistan) est une skieuse acrobatique ouzbèke, spécialisée dans la discipline du saut acrobatique. Elle remporte notamment le premier concours olympique de la discipline lors des Jeux olympiques de 1994 à Lillehammer.


- Lina Brazdeikyte, née le 9 septembre 1974 à Kauno R., est une joueuse lituanienne de basket-ball, évoluant au poste d'arrière, devenue entraîneure en 2012.

En 2012, elle devient entraîneur assistant à Tarbes Gespe Bigorre. En septembre 2013, elle devient entraîneuse de plusieurs équipes féminines de l'USAP. En juillet 2014, elle est promue entraîneure d'Arras. Elle forme le premier duo féminin de coachs en LFB en devant l'adjointe de Cécile Piccin. Après un très bon exercice 2014-2015 (13 victoires pour 13 défaites et une septième place), le duo connaît une seconde saison très difficile avec 2 victoires en 18 rencontres et une relégation en Ligue 23.


- Lina Hummel (née Meyer le 24 juillet 1984 à Marbourg) est une joueuse allemande de volley-ball. Elle mesure 1,80 m et joue au poste de réceptionneuse-attaquante.

- Lina Sundström est une ancienne joueuse suédoise de volley-ball née le 22 février 1985 à Örkelljunga. Elle mesure 1,78 m et jouait passeuse.

- Lina Olsson Rosenberg, née le 27 décembre 1971, est une ancienne handballeuse internationale norvégienne d'origine suédoise qui évoluait au poste d'arrière droite. En 2002, elle atteint la finale du Championnat d'Europe avec la Norvège. Elle est à cette occasion élue meilleure arrière droite du tournoi.
 
-
Lina Krhlikar, née le 29 juin 1989 à Ljubljana, est une handballeuse slovène. Après avoir évolué dès l'âge de 18 ans dans le club de sa ville natale, elle a été engagée en 2011 par le Handball Cercle Nîmes puis la saison suivante au Cercle Dijon Bourgogne. Depuis 2013, elle évolue au club de HBC Celles-sur-Belle en N1.

- Lina Marcela Gómez Alzate est une karatéka colombienne née le 29 mars 19851 à Rionegro. Elle a remporté la médaille d'or en kumite moins de 61 kg aux Jeux mondiaux de 2013 à Cali après une médaille de bronze en kumite open aux championnats panaméricains de karaté 2012 à Managua.

                                                                                                         Suite seconde page ...




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement