Ophélie


Signification:

D'origine grecque, Ophélie signifie celle qui est de bon secours.

Fréquence:

Ce prénom est porté par environ 34 000 personnes en France. il figure dans le top 200 français aujourd'hui. Depuis 1900, 33863 enfants ont été prénommés Ophélie dont 33852 depuis 1950. Le maximum a été atteint en 1996 avec 3875 naissances.

Fête:

Le 18 juin.

Caractérologie:

Connaissance, sagacité, analyse, ressort, spiritualité.

Vous êtes très sensible à toute perturbation, toute discordance, toute ambiance conflictuelle. Dans votre vie, vous recherchez avant tout l'équilibre, la paix et l'harmonie. Ce ne sont pas là, pour vous, comme pour beaucoup d'autres, que de simples souhaits, mais les conditions indispensables à l'épanouissement de votre personnalité.

Afin de réaliser cet équilibre si vital, vous tâchez, autant que vous le pouvez, d'être à l'écoute de chacun, de ne pas vous laisser déborder par les revendications ou les exigences de ceux qui vous entourent et qui peuvent être trop impulsifs. Vous vous défiez des affirmations trop catégoriques, au moins autant que des passions partisanes. Votre idéal est d'arriver à créer en vous et autour de vous cet équilibre du juste milieu, qui vous paraît la chose la plus essentielle au monde.

Mais ce comportement en demi-teinte peut parfois paraître de l'affectation ou de la pose ; et votre désir de vivre et de laisser chacun vivre comme il l'entend, heurte souvent les êtres les plus réactifs, les consciences les plus militantes.

Dans un monde aussi rude que le nôtre, cette recherche d'équilibre et d'harmonie prônée et pratiquée par les natives de ce prénom peut être un facteur de progrès. Mais cette recherche vous conduit généralement à un défaut majeur, à savoir l'hésitation. En effet, vous éprouvez généralement beaucoup de difficulté à vous décider, toute occupée comme vous êtes à peser le pour et le contre.

Plus soucieuse de ne pas déplaire que de vous faire plaisir à vous-même, vous cherchez à deviner le choix qui recevra l'approbation de votre entourage. Et malgré votre désir d'harmonie, malgré les efforts que vous déployez pour éviter les affrontements, pour pacifier les esprits, vous risquez parfois de vous voir confrontée à des désaccords douloureux ou mêlée à des conflits brûlants.

Votre charme et votre jeunesse d'esprit vous attirent sympathies et succès. La chance se tient souvent à vos côtés, tout vient dans la facilité, la bonne humeur et l'amitié. Vous dépendez des autres plutôt que de vous-même pour votre bonne ou mauvaise fortune. Vous préférez le superflu au nécessaire et au solide. Fantaisiste et dépensière, vous vivez de continuels hauts et bas financiers.

Autre:

Le prénom a été popularisé par William Shakespeare qui en fait un des personnages principaux de sa pièce de théâtre Hamlet.

Et aussi:

- Ophélie est un personnage de fiction de la tragédie d’Hamlet, l'une des plus célèbres pièces de William Shakespeare. Elle a également servi de source d'inspiration à des tableaux et un poème d'Arthur Rimbaud. Ophélie, fille de Polonius, soeur de Laërte, et Hamlet partagent une idylle romantique, bien qu'ayant été implicitement mis en garde contre l'impossibilité d'un mariage. Hamlet l'éconduit pour accréditer sa propre folie. La mort de son père ajoutée à sa peine de cœur rend la jeune fille folle et elle se noie dans un ruisseau. Ne pouvant déterminer si sa mort est accidentelle ou si la jeune fille s'est noyée, son corps est enterré en terre consacrée. Lors de l'enterrement, Hamlet se penche sur le corps de sa bien-aimée et pleure sa mort, ultime preuve de son amour.

Ophélie par Alexandre Cabanel:

Gaston Bachelard parle d’une ophélisation d’une ville entière à propos du roman de Georges Rodenbach Bruges-la-Morte. L'auteur a choisi de projeter ses états d’âme sur Bruges car Bruges, selon lui, est le prototype même de la ville morte, jadis si brillante, mais qui connaît une fin de vie abandonnée. Elle est donc à l’image du héros : elle est demi-fantôme et survit par une illusion : seuls demeurent ses monuments pour attester de son antique richesse, comme demeure seule pour Hugues Viane les cheveux de la morte. Cette idée de la Ville-Narcisse va être soulignée par le jeu de reflets que Rodenbach met en place tout au long du récit. Il n’est pas non plus innocent d’avoir choisi une ville d’eau. L’auteur va jouer sur les valeurs métaphoriques de la noyade, du naufrage et du côté mortifère de ces eaux croupies. Thèmes mélancoliques propres au symbolisme. Gaston Bachelard analyse ce qu'il appelle le complexe d'Ophélie, il constate que, même s'ils n'ont rien de réaliste, certains éléments sont indissociablement liés, dans l'imaginaire, au mythe d'Ophélie : elle est toujours représentée au clair de Lune, avec des fleurs, sa chevelure et sa robe étalées autour d'elle, flottant sur l'onde, paisible, semblant plus endormie que morte.

- Ophélie, un poème d'Arthur Rimbaud faisant référence au personnage éponyme de la pièce de William Shakespeare. En s'emparant du thème d'Ophélie, personnage célèbre d'Hamlet, la tragédie de William Shakespeare, le lycéen ne faisait guère preuve d'originalité. Le romantisme avait mis Shakespeare à la mode. Delacroix avait peint "La mort d'Ophélie" dès 1844. Les peintres préraphaélites anglais (deuxième moitié du XIX° siècle) et les poètes parnassiens français avaient multiplié les évocations des jeunes héroïnes tragiques du dramaturge élizabethain : Juliette (Roméo et Juliette), Desdémone (Othello), Ophélie, incarnations romanesques de l'amour impossible. Ces oeuvres étaient connues d'Arthur Rimbaud. Disons seulement qu'en produisant l'une des plus belles variantes de la légende d'Ophélie, ce poète de quinze ans apportait sa pierre à l'édification d'un mythe littéraire et artistique qui n'a pas cessé de se développer jusqu'à nos jours.

- Ophélie (U VII Ophelia) est un satellite d'Uranus. Il a été découvert en 1986 par la sonde Voyager 2, d'où sa désignation temporaire S/1986 U 8. Exceptées ses caractéristiques orbitales et une estimation de ses dimensions, on ne connaît que peu de choses à son sujet.



La présence d'Ophélie et de Cordélia conduit vraisemblablement à stabiliser l'anneau epsilon d'Uranus. Il s'agit donc d'une lune bergère. Ophélie est située en deçà du rayon de l'orbite synchrone d'Uranus ; c'est-à-dire que son orbite est si basse qu'il lui faut moins de temps pour effectuer un tour complet autour d'Uranus qu'Uranus n'en met pour faire un tour complet sur elle-même. Les forces de marée exercées par Uranus freinent donc Ophélie qui perd lentement de l'altitude. Elle finira un jour par se désagréger ou par s'écraser sur Uranus. Elle tire son nom de la fille de Polonius (et amante de Hamlet) dans la pièce Hamlet de William Shakespeare.

- L'astéroïde (171) Ophélie a été découvert par Alphonse Borrelly le 13 janvier 1877 et nommé d'après le personnage de Shakespeare dans Hamlet.

- Ophélie est une œuvre d'Apel·les Fenosa située à la Défense, en France. L'œuvre est située dans le quartier La Défense 10. Ce bas-relief s'inspire du poème Ophélie d'Arthur Rimbaud. L'œuvre est créée en 1951 et installée à la Défense en 1987.



- L'affaire Ophélie Bretnacher est une affaire complexe, dont les conclusions n'ont pas été établies clairement. Ophélie Bretnacher, une étudiante française, disparait à Budapest le 4 décembre 2008 vers 3 heures du matin. Elle participait au programme européen d'échanges universitaires Erasmus. À partir de la sortie d'une boite de nuit, le « Portside of Cuba », des caméras de vidéo-surveillance de la ville la suivent une partie de son trajet jusqu'à la place Roosevelt tér. Aux environs de Deák tér, elle semble accélérer le pas et changer d'itinéraire après avoir croisé un taxi et un piéton qui se mettent en mouvement après son passage. Son sac et son téléphone portable sont retrouvés sur le pont Lánchíd (Pont à chaines) vers 3 h 30 du matin par des étudiants italiens. Dans ce cas très particulier, les enquêteurs peuvent disposer d'images vidéo de la victime, dans les dernières secondes avant sa disparition. Une mobilisation étudiante sans précédent est organisée par ses amis et sa famille sur Internet, afin de la retrouver, notamment sur Facebook où plusieurs groupes rassemblent au moment de sa disparition près de 60 000 personnes. Le corps d'Ophélie est découvert à Csepel, le 12 février 2009, près d'une station de traitement des eaux usées du Danube. Elle est probablement morte par noyade. Les conclusions du médecin légiste, qui n'a constaté « aucun signe d'agression ou d'acte criminel sur le corps », ont été retransmises par la police, qui a communiqué que le drame résultait vraisemblablement d'un accident ou d'un suicide. Malgré les premières conclusions, l'homicide ne peut être écarté, du fait de la présence d'un hématome sur le corps d'Ophélie et de nombreuses zones d'ombre dans l'enquête. La famille de la victime, qui a attendu le rapatriement de son corps pendant plus d'un mois, l'enterre en Lorraine. Ophélie était une grande sportive qui nageait parfaitement, en compétition. Elle pratiquait la natation synchronisée, et s'entrainait pour le marathon. Presque un an après sa disparition, le 18 octobre 2009, ses amis organisent alors un hommage lors de la course « Reims à toutes jambes» afin de souligner les omissions de l'enquête et de demander des réponses à leurs questions. Un reportage télévisé leur est consacré. Il n'est pas diffusé. Fin 2009, les éléments de l'enquête, en particulier l'analyse des diatomées chez Ophélie et dans le Danube, n'ont toujours pas été transmis par la Hongrie. Le 4 décembre 2009, un an après sa disparition, ses amis se mobilisent à nouveau sur Internet pour la deuxième année consécutive,  et une journaliste écrit un article récapitulatif sur la disparition. Ophélie Bretnacher a disparu 2 mois et demi après Eva Rhodes en Hongrie. Leurs familles envisagent d'adresser une plainte auprès de l’Union européenne. D'après le correspondant de l'AFP en Hongrie, ces deux affaires ont été pour lui l'aspect le plus difficile de son métier de journaliste parce que « À cause de l’AFP, on est obligé de poser des questions douloureuses que, personnellement, on préférerait se garder de poser ». Début 2010, les éléments de l'enquête, n'ont toujours pas été transmis par la Hongrie. La bonne coopération policière et judiciaire des pays membres de l'Union européenne est précisée dans le Traité de Lisbonne applicable au 1er décembre 2009 ainsi que dans la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne. En février 2010, la famille et le compagnon d'Ophélie se constituent partie civile et déposent une nouvelle plainte pour meurtre. Les avocats de la famille Bretnacher sont Me William Bourdon et Me Léa Leforestier. En mars 2010, une information judiciaire est ouverte à Paris, pour enlèvement, séquestration, suivis de meurtre.

 
 
Personnalité: 

                         Chanteuse

- Ophélie Winter, de son vrai nom Ophélie Kleerekoper, Winter étant son pseudonyme tout comme celui de son père, est une actrice, chanteuse et mannequin franco-néerlandaise, née le 20 février 1974 à Boulogne-Billancourt. Elle a vendu 1 984 600 disques dont 1 033 000 singles et 951 600 albums. Elle est la fille de David Alexandre Winter, un chanteur néerlandais connu dans les années 1970, et de Catherine Fefeu, ancien mannequin. Ses parents divorcent en 1976. Son père part pour les États-Unis quand elle n'a que deux ans. Elle a un frère, Michael, de deux ans son aîné. En 1984, elle enregistre à dix ans un 45 tours La chanson des klaxons en duo avec BOB, puis sort à douze ans ans un deuxième 45 tours intitulé Poil de carotte En 1991, Ophélie Winter devient, comme sa mère, mannequin, après avoir été repérée par l'agence Absolu qui vient tout juste d'ouvrir ses portes. Elle pose dans toute l'Europe dans des domaines variés : lingerie, publicités télévisées, ou couvertures de magazines comme L'Écho des savanes. À la même époque, elle apparaît dans plusieurs sitcoms comme Salut les Musclés ou Les Filles à papas. En 1992, Ophélie Winter rencontre les frères Nacash qui produiront ses premiers singles. Elle sort le titre When I Got the Mood, qui reçoit un accueil plutôt froid mais qui lui permet de passer à la télévision et dans la presse adolescente. En 1993, elle sort la première version de Shame On U, dont le succès est encore plus mitigé. Elle participe l'été de la même année à la tournée Pepsi dans toute la France et pose pour la marque de vêtements Lee Cooper. Malgré un premier album prévu en 1994, sa rencontre avec Prince lui fait annuler le disque et la décide à partir pour les États-Unis à Minneapolis. Elle travaille alors avec le chanteur sur quelques titres qui n'aboutiront jamais, dont la version française de The Most Beautiful Girl in the World, devenu par la suite Le plus bel homme de l'univers, en réponse à Prince. Puis elle sort un double single, Dad / Pour une lady, qui sera un message personnel pour son père. Le jugeant toutefois mauvais, elle le fait retirer des bacs quelques jours après sa sortie. Elle cesse alors définitivement de collaborer avec les frères Nacash.

 

Pendant l'été 1994, Ophélie Winter participe à l'émission La Nuit la plus love produite par Thierry Ardisson sur M6. À l'automne 1994, elle fait ses débuts d'animatrice télé, en animant avec d'autres animateurs le Dance Machine 4, puis l'émission Hit machine avec Yves Noël. On l'aperçoit aussi le temps de deux épisodes dans la sitcom Classe mannequin. Au début de l'année 1995, Ophélie Winter présente Dance machine Club en compagnie de son frère Michael, Coming next, Ophelie Street et le Ophélie Show. En décembre 1995, après un changement de profil dans son label Carrière (devenu East West), elle sort le single Dieu m'a donné la foi, qui se vend à plus de 500 000 exemplaires et lui vaut deux disques d'or. Le 22 mai 1996, le premier album d'Ophélie Winter, intitulé No Soucy! sort et devient disque de platine avec plus de 500 000 copies vendues. En 1996 toujours, elle est nominée aux Victoires de la musique, dans la catégorie « Révélation de l'année ». Elle continue de faire parler d'elle avec le succès des singles tirés de son album (auquel ont collaboré des artistes tels que Soulshok & Karlin – qui travaillent habituellement avec des interprètes comme Madonna – ainsi que Siedah Garrett, qui collabora avec Michael Jackson) : Le Feu qui m'attise (numero 7 au Top 50), Shame on U (numéro 9 au Top 50), Rien que pour lui et Keep It On the Red Light avec le rappeur Coolio (numéro 19 au Top 50). Une version européenne de l'album, intitulée Soon sort en septembre et s'écoule à 100 000 exemplaires. En 1997 elle est encore nommée aux Victoires de la musique, mais cette fois-ci dans la catégorie "Meilleure chanteuse de l'année" face à Zazie et Barbara. En août 1998 paraît son nouvel album Privacy dont cinq singles sont édités (Je marche à l'envers, Elle pleure, Je cours, Je t'abandonne et Ce que je suis). Ce second opus n'atteindra pas les scores de ventes de No soucy!, mais il sera tout de même certifié double disque d'or avec 250 000 exemplaires écoulés. Viennent ensuite les succès des singles Je marche à l'envers qui se classe 23éme pour 16 semaines au Top 50 et surtout Elle pleure qui atteint la 12éme place et passe 23 semaines au Top 50. L'album Privacy existe également dans une version internationale avec toutes les chansons en version anglaise, notamment I Spy, Cry, Up Where I Belong. A la sortie de l'album, Ophélie Winter annonce une série de concerts à l'Olympia pour mars 1999, ainsi qu'une tournée en France. Faute de réservations suffisantes, l'Olympia et la tournée sont annulées.

                      Musicienne

- Ophélie Gaillard est une violoncelliste française née le 13 juin 1974 à Paris. Lors de sa formation au CNSM de Paris, elle obtient trois premiers prix : en musique de chambre dans la classe de Maurice Bourgue, en violoncelle dans la classe de Philippe Muller, où elle est ensuite admise en cycle de perfectionnement, et en violoncelle baroque dans la classe de Christophe Coin. Titulaire du Certificat d'Aptitude de violoncelle et de la licence de musicologie de la Sorbonne, elle remporte en 1998 le troisième prix du Concours international de violoncelle de Leipzig. Elue en 2003 « révélation soliste instrumentale » aux Victoires de la musique classique, elle se produit en récital dans les salles les plus prestigieuses et défend le répertoire solo du violoncelle, des suites de Bach jusqu’à la création contemporaine. Ses enregistrements pour le label Ambroisie de l’intégrale des suites de Bach, des suites de Britten et de sa sonate avec la pianiste Vanessa Wagner ont été chaleureusement récompensés par la critique internationale, et son récent disque consacré à l’oeuvre pour violoncelle et piano de Gabriel Fauré, enregistré avec Bruno Fontaine, a notamment été distingué par The Strad Magazine.

Passionnée de musique ancienne, et après avoir travaillé auprès de Christophe Rousset, Emmanuelle Haïm ou John Eliot Gardiner, elle crée en 2005 l’ensemble Pulcinella. Leur premier enregistrement de l’intégrale des sonates pour violoncelle et basse continue de Vivaldi paru au printemps 2006 chez Ambroisie remporte les plus vifs éloges de la presse. Parallèlement elle continue son travail sur le répertoire contemporain et au côté des compositeurs actuels, et forme par ailleurs un duo avec l’accordéoniste Pascal Contet depuis 2004. Enfin, elle apprécie particulièrement les rencontres entre différentes disciplines artistiques et collabore avec des danseurs comme Daniel Larrieu ou Sidi Larbi Cherkaoui. C’est ainsi qu’elle est à l’initiative de la création du spectacle Pierrot fâché avec la lune autour de musiques de Debussy et Janacek, qui réunit les mimes et comédiens Cécile Roussat et Julien Lubek et la pianiste Delphine Bardin et remporte un très vif succès dès les premières représentations. Elle donne des récitals et des concerts de musique de chambre en Europe, en Angleterre, au Maroc, aux États-Unis, au Japon et en Amérique latine. Elle se consacre aussi à l'enseignement à l'École nationale de musique d'Aulnay-sous-Bois à partir de 2001 ainsi que lors de master classes pendant ses tournées à l'étranger (Corée, Japon, Amérique latine). Ses instruments sont une basse vénitienne fabriquée en 1737 à Udine par le luthier Francesco Goffriller pour le répertoire baroque et un Bernardel père de 1862 pour la musique romantique et moderne.

                       Sportive

- Ophélie David, née le 6 juillet 1976 à Cucq, est une skieuse acrobatique française licenciée à l'Alpe d'Huez.



Spécialisée dans le skicross, elle a notamment été championne du monde en 2007 à Madonna di Campiglio (Italie) après avoir été médaillé de bronze en 2005 à Ruka (Finlande) et a remporté à sept reprises le classement du skicross en coupe du monde, c'est-à-dire sans interruption de 2004 à 2010. Ophélie David a aussi remporté à trois reprises le gros globe de cristal récompensant ses victoires au classement général de la Coupe du monde de ski acrobatique en 2006, 2008 et 2009. Elle compte 22 victoires dans les épreuves de skicross en coupe du monde. Enfin en dehors du circuit de la FIS, elle a gagné les Winter X Games en skicross en 2007, 2008, 2009 et 2010. Aux Jeux olympiques de Vancouver, en 2010, son rêve de sacre olympique s'est envolé en raison d'une chute dont elle a été victime au stade des quarts de finale.


- Ophélie Meilleroux est une footballeuse française né le 18 janvier 1984 à Montluçon. Elle évolue au poste de défenseur à Montpellier. 
 
Au 15 septembre 2010, elle a été sélectionnée à 39 reprises en équipe de    
France. Sa première apparition avec les Bleues remonte au 14 mars 2003, lors du match France-Danemark. Ophélie a aussi joué en Équipe de France -21 ans.



- Ophélie Cyrielle Étienne est une nageuse française, née le 9 septembre 1990 à Wissembourg (Bas-Rhin). Licenciée aux Dauphins du TOEC à Toulouse, elle est une spécialiste des épreuves de nage libre (100, 200, 400 et 800 mètres).



Ophélie a obtenu le titre de Championne du monde juniors du 200 m nage libre en 2006, ainsi que celui du relais 4 × 200 m nage libre. En 2008, elle devient vice-championne de France, toujours sur 200 m nage libre. Sélectionnée pour les Jeux olympiques d'été 2008 à Pékin, sa première grande compétition internationale, elle se qualifie pour la finale du 4 × 100 m nage libre, où elle termine 6e, et pour la finale du 200 m, où elle se classe 7e. Lors des Championnats d'Europe à Budapest en 2010, elle devient vice-championne d'Europe du 400 et du 800 m nage libre et obtient une autre médaille d'argent lors du 4 x 200m nage libre (avec Coralie Balmy, Margaux Farrell et Camille Muffat).

                      Illustratrice

- Ophélie Texier (née en 1970 à la Varenne-Saint-Hilaire) est une illustratrice française, auteure d'albums pour enfants dont les personnages sont le plus souvent des animaux anthropomorphes.

Après des études de graphisme à l'École de communication visuelle, elle reçoit l'enseignement de Grégoire Solotareff avant de débuter aux éditions de L'École des loisirs. Elle y crée une série, Les Petites Familles, sur des familles peu représentées dans les albums pour les jeunes enfants (homoparentales, immigrées, nombreuses, recomposées, enfants adoptés, orphelins, jumeaux, uniques). Elle publie également plusieurs albums chez Gallimard (une série Maman et bébé mettant en scène une mère et son petit sur des sujets de la vie quotidienne), ainsi que des documentaires pour enfants en livres animés chez Nathan (elle signe ainsi les quatre premiers volumes de la collection « Minikidi », et créée la collection « Coucou petit... » qui raconte le quotidien des petits des animaux). Elle crée ensuite, pour Actes Sud junior, le personnage de Crocolou, un petit né d'une mère crocodile et d'un père loup. 

                          Journaliste



- Ophélie Fontana, née le 15 juillet 1979, est une journaliste
 et présentatrice de télévision belge.

 Ophélie Fontana a fait ses études à l'Université libre de Bruxelles,
 d'où elle est sortie en 2001. Elle a couvert le tour de France 2006 pour
 la RTBF. Elle a présenté Le 6 minutes, flash d'information diffusé vers
 18 h 30 sur la Une et Le 12 minutes, un journal complet sur
 l'actualité belge, européenne et internationale, diffusé vers 22 h 30.





Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement